La Pubalgie

Qu’est-ce qu’une pubalgie ?

La pubalgie est une pathologie fréquemment rencontré dans le domaine du sport. Elle est caractérisée par une douleur dans l’aine et est souvent très ennuyante car elle a un taux de récidive élevé.

Les blessures de l’aine ont toujours été considérées comme difficiles à diagnostiquer et à traiter.

Le pubis est une région du bassin :

C’est la partie inféro-ventrale de l’os iliaque. L’articulation sur la ligne médiane des deux os pubiens s’appelle la symphyse pubienne.

De ce fait Le pubis est une région dans laquelle interagissent différents éléments : articulations, tendons, muscles, nerfs etc. C’est une zone complexe.

Il existe 3 types de pubalgies : les hautes, les moyennes et les basses. Les hautes par tendinites des muscles abdominaux s’insérant sur l’os pubien ; les moyennes touchant l’articulation entre les deux branches pubiennes ; les basses ou tendinites des muscles adducteurs s’insérant sur les branches pubiennes.

Quelles sont les sports qui favorisent l’apparition d’une pubalgie ?

Le plus connu est sans doute le football, mais aussi d’autres activités telle que le hockey, le tennis, handball, escrime, hockey, rugby sont aussi en cause : il s’agit de tous les sports comprenant des changements rapides d’orientations et ou de points d’appuis forcés sur un seul pied.

La fréquence des pubalgies est estimée entre 5 et 18% dans la population sportive, mais pouvant être bien supérieur dans certains sports.

Quelles sont les causes d’une pubalgie ?

Elle peut être du a 3 mécanismes différents :

–       Une atteinte de l’articulation de la symphyse pubienne

Le pubis est la jonction de 2 branches osseuses Gauche et droite, qui se réunissent au milieu par l’articulation appelée symphyse pubienne (très peu mobile). L’ostéoarthropathie pubienne peut s’y développer (cela ressemble à une arthrose)

–       Une origine musculaire :

Les muscles abdominaux et les muscles adducteurs peuvent être mis en cause.

Les abdominaux sont composés des grands droits, des obliques et des transverses (situés latéralement) la faiblesse de ces derniers peut être à l’origine d’une pubalgie.

Les adducteurs sont des muscles situés face interne de cuisse, ils s’insèrent sur le bassin et servent à ramener la jambe vers le dedans. Ils sont, dans certains sports, sur sollicité et peuvent donc induire une pubalgie.

–       Une défaillance de la paroi abdominale :

L’enchevêtrement des différents groupes musculaire qui composent les abdominaux peuvent avoir des zones plus fragiles que d’autres. Elles sont susceptibles de s’ouvrir et de laisser passer des éléments (extériorisation du contenu de l’abdomen), appelé hernie inguinale. Dans la pubalgie, c’est ce même mécanisme qui peut être en jeu, bien qu’il n’y ait le plus souvent pas de hernie a proprement parlé mais juste une ouverture de cette zone.

Quelles sont les facteurs de risques d’une pubalgie ?

–       L’hyperlordose (lorsque l’on a le dos très cambré), cette position du bassin a tendance à solliciter la symphyse pubienne de manière excessive.

–       Une insuffisance de la musculature abdominales (latérale et transverse) ou bien une musculature excessive des adducteurs et ischio jambiers

Quelles sont les traitements d’une Pubalgie ?

Le traitement associe la prise d’anti-inflammatoires au tout début ou la mésothérapie qui est moins toxique, le repos, les étirements, la kinésithérapie ainsi que la rééducation des gestes pour les sportifs. Il ne faut pas oublier la manipulation ostéopathique des branches pubiennes, des sacro-iliaques et de la jonction dorso-lombaire.

Pensez donc à consulter votre ostéopathe pour rééquilibrer votre bassin !

Un exercice de gainage permettant de vous aider en cas de pubalgie :

Allongez-vous à plat ventre sur un tapis de sol, hissez-vous en appui sur vos avant-bras et vos pointes de pieds, attention à ne pas vous cambrer, tenez la position en comptant jusqu’à 60 puis relâchez. Renouvelez l’exercice plusieurs fois.

D.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.