Présentation des cartes de visite.

Je me souviens des premières cartes que j’avais fait faire. Ma belle soeur travaillant dans le domaine, je lui avait demandé un coup de main pour le design. Ça ressemblait à ça :

osteopathe-inde-maximilien-vergnaud

Pas mal la petite vague hein ;). Oui j’étais ostéo en Inde à l’époque, Bangalore, dans le sud, et j’allais faire mes consultations avec une table accrochée au scooter :

maximilien-vergnaud
Scooter Bajaj acheté 85€
Ma table faite maison, attachée au scooter.

Mais là où ça devient marrant, c’est 3ans plus tard, au Maroc. Bon je sortais à peine d’étude etchaque euro comptait. J’ai alors décidé d’imprimer moi-même mes cartes de visite. Et voilà ce que ça a donné :

cartes de visite! :)
Les cartes de visite faites maisons au Maroc en 2013.

Voilà! J’ai donc tout aligné, bien centré avec le verso bien-sûr, imprimé en A3, plastifié, puis découpé! Tout fait maison oui Monsieur.

Aujourd’hui, 9 ans après le Maroc, j’ai un peu plus de budgets, mais c’est toujours moi qui fais les designs, par habitude et surtout parce que je suis parfois exigeant à l’excès. Cela en plus de faire vivre l’enfer à la personne qui travaille avec moi, provoque une série interminable d’aller-retour entre le concepteur et moi-même et dans la plupart du temps, je finis par préférer passer une nuit blanche à appréhender le logiciel pour au final faire le design moi-même.

Pour les cartes de visite de Port Harcourt et pour le logo de la charte “KALOSTEO”, je n’ai pas fait d’exceptions à la règle. Et cette fois en plus de Publisher, c’est Canva que j’ai appris à maîtriser. Pour un logo, même simple, il est important de pouvoir l’obtenir en vectoriel, ce qui permet de l’agrandir à l’infini sans en perdre la qualité. Et Canva permet cela.

Une fois le logiciel en main et une dizaine de prototypes, voici le résultat. Cartes de visite en main et logo prêt, le cabinet de Port Harcourt se lance et le site Internet a son étendard!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.